LE TÉTRAMORPHE DE L’ÉGLISE DE LODDES


On pense et il se dit que St Pierre de Loddes est une des plus anciennes églises bâties entre Loire et Besbre, typiques de ces simples églises érigées autour de l’an 1000. 

Une bulle du pape Urbain II venu prêcher la première croisade à Clermont Fd en 1095 confirme l’appartenance de Loddes à l’abbesse de Marcigny les Nonains en Bourgogne. 

C’est la plus ancienne évocation de l’église de Loddes que nous ayons retrouvée. On pense donc qu’à cette date l’église venait d’être terminée par les moines de Cluny qui la dédient à St Pierre comme leur abbatiale.

Elle est classée depuis 2004 et vous la voyez après une longue campagne de restauration. (entre 1998 et aujourd’hui). Elle fait partie du circuit des Enlises peintes du Bourbonnais.

La fresque a été découverte découverte en 1937 lors de travaux. Elle serait de la fin du XIIIe début du XIVe. Les couleurs ocre rouge, ocre jaune sont celles de la palette romane. Mais la souplesse du graphisme et les drapés sont des premières années du XIVe.

Aux 4 coins de la fresque on y trouve le tétramorphe, symbole des 4 évangiles.

Le tétramorphe représente les quatre animaux ailés tirant le char de la vision d'Ezéchiel (Ez 1 ; 1-14). D'abord cité dans le Livre d'Ezechiel, il est repris avec saint Jean dans l'Apocalypse (Apoc 4; 7-8). Plus tard, les Pères de l'Église y ont vu l'emblème des quatre Évangélistes : le lion pour Marc, le taureau pour Luc, l'homme pour Matthieu et l'aigle pour Jean.

Tétramorphe, le taureau pour Luc, la terre, il représente le signe du taureau

Tétramorphe, le lion pour Marc , le feu, il représente le signe du lion
Tétramorphe, l'homme pour Matthieu, à gauche du visage du Christ,
et l'aigle pour Jean au-dessus du symbole infini, ils représentent les signes du verseau et du scorpion

Détail, tétramorphe, l'homme pour Matthieu représenté par le signe du verseau