Masaru Emoto , les pots de riz et la naissance des sociétés secrètes



- Connaissez vous les travaux de Masaru Emoto ?
 .
- Bien évidement, le coup des petits pots de riz !.
.
- Eh ! bien, pourriez vous me l’expliquer ?... s’il vous plaît !


 .
- Bon, OK.Prenez deux pots en verre identique, mettez du riz cuit puis fermez hermétiquement le tout. Ensuite, écrivez sur une étiquette autocollante « Je t’aime» et sur l’autre «Je te hais»...
.
Le colonel Mu versa tranquillement une nouvelle ration de carburant rouge et, tel un renard qui ménage ses effets, il se mura dans un si lence méditatif et agaçant.
 .
- ... Et la  suite,  la suite ?
.
Là, je m’aperçus avec surprise que mon corps se trémoussait dans tous les sens.
 .
- Eh bien, c’est très simple : tous les jours, vous prenez les petits pots et vous dites «je t’aime» au pot marqué « Je t’aime », et « Je te hais » à l’autre.
 .
- Et alors?
 .
-Et alors, au bout d’une semaine, le pot « Je t’aime» se porte à merveille, et l’autre, «Je te hais » , est complètement pourri...
 -
- Seigneur, c’est aussi beau que les évangiles !
 .
- N’exagérons rien ! Restons calmes, voyons... conclut stoïquement le colonel Mu.
 .
- Vous vous rendez compte : c’est presque de la  magie!
,
- A une certaine époque, nous aurions eu droit au bûcher...
-
- Ce n’est  pas faux, mais nous aurions très bien pu former une société secrète dans le but d’étudier ce genre de phénomène sans être inquiétés.


Rechercher dans ce blog