Umberto Eco, auteur du Pendule de Foucault est mort à l'âge à l'âge de 84 ans

Roman d’aventures, Le Pendule de Foucault est la longue dissertation d’un homme qui, par passion des mystères hermétiques, puis par jeu, imagine avec deux collègues, un Plan mondial organisé pour diriger le monde. 



À Paris, au Conservatoire des Arts et Métiers où oscille le pendule de Foucault, Casaubon, le narrateur, attend le rendez-vous qui lui révélera pourquoi son ami Belbo se croit en danger de mort. 

À Milan, trois amis passionnés d’ésotérisme et d’occultisme ont imaginé par jeu ungigantesque complot, ourdi au cours des siècles, pour la domination mondiale. Et voici qu’apparaissent en chair et en os les chevaliers de la vengeance…

Telles sont les données initiales de ce fabuleux thriller planétaire, incroyablement érudit et follement romanesque, regorgeant de passions et d’énigmes, qui est aussi une fascinante traversée de l’Histoire et de la culture occidentales, des parchemins aux computers, de Descartes aux nazis, de la kabbale à la science. Un de ces romans que l’on n’oublie plus jamais. Et assurément un classique.

Umberto Eco,  naquit le 5 janvier 1932 à Alexandrie ,  si on lui doit plus d'une quarantaine d'essais, il s'est fait connaître du grand public, grâce au film réalisé en 1986 par Jean-Jacques Annaud, Le Nom de la Rose. Ce n'est qu'après la sortie du film que j'ai suivi l'auteur italien en lisant donc , Le Nom de la rose, puis,  le Pendule de Foucault (mon préféré ) ou l'étonnant roman ,  La Mystérieuse Flamme de la reine Loana...  , par exemple.

Umberto Eco s'est éteint le 20 février 2016. La pendule indiquait,  alors,  22 h. 30 à son domicile...



L'Univers d'Umberto Eco 
 

Rechercher dans ce blog